?

Log in

11 janvier 2008 @ 13:08
Rockfr a décidé de demarrer l'année avec de la musique qui fait du bruit! Et rien de mieux que Lofofora pour ça!


Biographie expresse:
Plus de quinze ans après ses débuts sur les cendres encore chaudes de l’alternatif, Lofofora demeure l’un des meilleurs représentants de la scène rock hexagonale, au-delà des modes et des courants auxquels on a bien voulu l’associer. À l’aube des années 90, Reuno (chant), Phil (basse), Edgar (batterie) et Pascal (guitare) développent l’identité et le son du groupe, à coup de titres engagés et militants sur fond de fusion d’éléments punk, hardcore et metal, voire même rap et reggae.


Discographie:
1994 : Lofofora (maxi 5 titre), MSI Distribution (réédité en 2000, Sriracha Sauce).
1995 : Lofofora, Virgin. (disque d’argent)
1996 : Peuh !, Hostiles/Labels.
1999 : Dur comme fer, Hostile/Delabel.
2001 : Double, 1. Live, 2. Studio, BMG/Sriracha Sauce.
2001 : Les passantes sur l’album d’hommage à Georges Brassens intitulé Les Oiseaux de passage.
2003 : Le fond et la forme, M10/Sriracha Sauce.
2004 : Lames de fond, Sriracha Sauce (DVD d’or)
2005: Les choses qui nous dérangent, At(h)ome/Sriracha Sauce.
2007: Mémoires de singes, At(h)ome/Base prod

Des extraits de leur dernier album sont en ecoute sur leur site officiel

Liens:
Site officiel
MySpace
Wikipedia
Metalorgie
 
 
02 janvier 2008 @ 14:26
Je vous souhaites à tous et toutes
une tres bonne annee 2008!
Qu'elle soit rock et qu'elle vous apporte tout ce que vous demandez!

En esperant que cette nouvelle annee apporte aussi un nouveau souffle à cette communauté!
 
 
18 septembre 2007 @ 11:20
Pour surfer sur le mois "Quebec", voici un jeune artiste que j'ai découvert en première partie des Cowboys Fringants.
C'est de la musique pop, entrainante, avec des textes tres sympas...

Bref! A vous de découvrir et de me dire ce que vous en pensez!



Biographie:
Mai 2001, Dumas lance son premier album éponyme après avoir triomphé au Festival International de la chanson de Granby en 1999 et au Festival en chanson de Petite-Vallée en 2000. Dès lors, Dumas est confirmé comme l’une des nouvelles figures les plus estimées de l’univers musical québécois,  son premier opus figurant au palmarès des dix meilleurs albums de 2001 du quotidien Le Devoir et parmi les cinq meilleurs albums francophones 2001 selon le très respecté critique Claude Rajotte.
[suite]

Discographie:
Dumas - 2001
Le cours des jours - 2003
Ferme la radio - 2004
Les aimants - En musique - 2004
Fixer le temps - 28 novembre 2006
[Ecouter des extraits gratuitement]
 
 
12 septembre 2007 @ 14:13
Une rapide discographie des Cowboys Fringants.

Si vous avez déjà écouté un de ses albums, n'hesitez pas a nous faire partager vos avis!
  •      1997 12 Grandes chansons (1er album studio)
  •      1998 Sur mon canapé (2ème album studio)
  •      2000 Motel Capri (3ème album studio)
  •      2001 Enfin Réunis (12 grandes chansons + Sur Mon Canapé)
  •      2002 Break syndical (4ème album studio)
  •      2002 Heures supplémentaires (Single d'inédits de Break Syndical)
  •      2003 Attache ta tuque [album Live en deux CD + DVD «Entracte»]
  •      2004 La Grand-Messe (5ème album studio)
  •      2007 Les Cowboys Fringants au Grand Théâtre de Québec [album Live en deux CD]
 
 
06 septembre 2007 @ 14:49


rockfr se met à l'heure quebequoise ce mois-ci! Puisque l'artiste du mois est un groupe de nos lointains cousins!

Les Cowboys Fringants est un groupe québécois de musique folk à saveur de rock et de country. Leur engagement pour, notamment, l'indépendance du Québec et l'environnement provoque un grand engouement au Québec, particulièrement auprès d'un public jeune (majoritairement âgé de 15 à 30 ans). En 2006, ils ont lancé la fondation Cowboys Fringants qui lutte pour protéger des portions du territoire québécois. Tous les membres du groupe participent à l'écriture des chansons, mais la majorité sont écrites par Jean-François Pauzé. Leur chansons sont pour la plupart du temps critiques de la société québécoise, tout en étant teintées d'ironie.
source

Liens à visiter:
Le site officiel
L'encyclopedie

Le site officiel met à disposition, en téléchargement gratuit, certaines chansons du groupe ou des extraits.

Si vous avez des photos, des souvenirs de concerts, ... N'hesitez pas a laisser un message ici, je les ajouterais aux prochains posts le concernant!
 
 
 
07 août 2007 @ 13:54


Arno est né en 1949 à Ostende dans un taxi, d'un père socialiste, qui écoutait beaucoup de jazz et d'une mère qui faisait la vaisselle en chantant Brel et Gréco.
Arno a toujours été attiré par la musique, depuis son enfance. Il achète un harmonica parce que son grand-père en joue. Sa grand-mère est anglaise, chante et joue du piano dans les cinémas de la côte, lui chantant du Fréhel. A 16 ans, il commence à jouer, a 17 il entre dans sa période Beatnik, et fait sa première fugue à Bruges, 4 jours sans rentrer à la maison. A 18 il donne son premier concert au festival de rock d'Ostende, avant poste du rock anglais en Belgique. (du temps de sa grand-mère les vedettes de music-hall, Mistinguett, Joséphine Baker, Maurice Chevalier, commençaient leur tournée au casino d'Ostende).
Première scène en 1969 - premier album en 1972 - 18 albums - 5 groupes.
Flamand - bègue- naturel, spontané, sincère, incapable de faire semblant.
Son parcours lui ressemble, peuplé de ces excès qui font les hommes d'exception.
Il a réussi à réconcilier la chanson traditionnelle avec les expressions contemporaines.
Le Higelin belge, le rockeur "européen", le bluesman belge.
Connu en Belgique comme "le chanteur d'Ostende", il a longtemps été considéré comme un croisement entre Tom Waits et Jacques Brel.

source
Site officiel

Sur le site officiel, vous pourrez ecouter des extraits de son nouvel album

Si vous avez des photos, des souvenirs de concerts, ... N'hesitez pas a laisser un message ici, je les ajouterais aux prochains posts le concernant!
 
 
03 juillet 2007 @ 17:31
Bonjour à vous tous!

La communauté est actuellement regardée par presque 60 personnes. Merci à vous tous et toutes!
Je vous propose deux nouveautés qui se mettront en place dans les mois qui viennent.

Afin de rendre le site plus dynamique, tous les 15 de chaque mois, une personne volontaire nous proposera SA decouverte.
La seule obligation sera que le groupe ou l'artiste devra etre avoir sorti un seul album, voir aucun pour les petits groupe. Ce sera SON coup de coeur.
A cette occasion, le tag obligatoire sera "découverte".

Je vous propose aussi de décider quel artiste sera labellisé "artiste du mois".

Pour proposer votre decouverte ou un artiste du mois, c'est simple, il suffit de commenter ici.

Juste un dernier rappel. C'est une communauté de rock, electro, nouvelle scene française. Donc merci ne ne pas mettre de variétés, de rap ou autre style de musique qui ne correspondrait pas au site.
Sont acceptés:
  • Les artistes francophones qu'ils chantent en français ou dans une langue etrangere
  • Les artistes étrangers s'ils chantent en français.

Pour toute question sur la communauté, merci de laisser un message dans la FAQ
Tags:
 
 
03 juillet 2007 @ 17:24
En ce joli mois de Juillet, voici un artiste qu'il n'est plus vraiment besoin de presenter:



C’est l’histoire d’un “minuscule terrien”, devenu majuscule. Un certain Bruno N., dit Bénabar, qui fêtait naguère des trente ans prometteurs. Il compte à présent trente-six ans — dont un et demi de paternité (est-ce que les nuits blanches, ça vaut double ?). Il compte aussi 450 000 exemplaires de son opus éponyme de 2001, et 500 000 des Risques du métier (album de variétés de l’année aux Victoires 2004).
Il compte encore quelque 350 concerts ces trois dernières années, dont Olympia, Grand Rex (où il a enregistré un live), Zénith de France et de Navarre à guichets fermés ; et deux Zénith à Paris complets trois mois à l’avance. Bref, il compte.
C’est l’histoire d’un parcours à faire rêver plus d’un aspirant au succès. En une décennie, Bénabar est passé du temps des galères à l’ère populaire ; des duos avec un copain, pour qui il avait écrit ses premières chansons (il les a finalement chantées lui-même), et des tournées avec acolytes — en 97, “Bénabar et associés” sortent l’album La p’tite monnaie — à d’autres marathons sous son seul nom ; des petites scènes de Paris et de partout à de plus grandes. Avant, donc, Olympia, Grand Rex et Zénith pleins à ras bords d’admirateurs de la célèbre danse de l’ourson (le “moon walk” de Bénabar, en quelque sorte)… Sans cesse sur les routes et les chemins, Bénabar a vu sa réputation s’étendre discrètement, mais sûrement. Le bouche-à-oreille, a installé autour de lui un public joyeusement fidèle, qui très vite a pris l’habitude de l’accompagner aux chœurs : si celui-ci, mi-trac réel mi-truc pour rire, oublie parfois les paroles de ses chansons, la salle se les, et les lui rappelle.

Source: Site officiel

Si vous avez des photos, des souvenirs de concerts, ... N'hesitez pas a laisser un message ici, je les ajouterais aux prochains posts le concernant!
 
 
29 mai 2007 @ 15:27
*hum* Un petit peu de retard du à un probleme d'ordinateur. Mais rien n'est perdu, voici l'artiste de Juin:




Presentation (ici de son blog officiel)

Mieux qu’un vol d’hirondelles, dont on sait qu’aucune n’a jamais fait le printemps, les chansons du 2e album de Manu Da Silva nous prédisent de beaux jours à venir. Soyons clairs, après écoute, on ignore si ces beaux jours sont proches, lointains et au juste s’ils viendront un jour. On sait seulement qu’en ces temps plombés, congelés par moins 60 dans le pessimisme, il nous est plus facile de croire au chant d’un oiseau, de bon ou de mauvais augure, qu’aux chiffres de n’importe quel expert. Alors, serait-ce de se sentir orphelins de tant d’illusions, cocus de mille promesses non tenues, qui nous rendent la voix et la plume de Da Silva à ce point attachantes? Ou bien parce que la branche où viennent se poser ses chansons est finalement toujours la même : celle où bourgeonnent les amours, où s’entêtent à refleurir les espérances?

Les liens utiles le concernant:
Sa page perso
Le blog de son 1er album
Le blog de son 2eme album
 
 
01 mai 2007 @ 01:22
Un gros coup de coeur pour cette chanson dont le texte est un sonnet de Joachim Du Bellay "Heureux qui comme Ulysse"